Bielh mes tenden hardit ! (Ancien mais toujours audacieux !)

Publié le par Trajectoires

Blanson BasconsNouveau volet 2009 /2010 de notre "entrepreneur, ça s'apprend tout petit" :

Demandez à votre gré  Alexiane, Anthony, Benjamin, Hugo, Jonathan, Maëva, Majid, Marie, Mathias, Mathilde... ou Mathilde, Mehdi, Nicolas, Pauline, Pierre-Yves, Téo, Valentin, ou encore Victor et vous aurez l'un des constructeurs du projet nouveau qui amorce sa gestation.

Ils ont de 10 à 21 ans.

" bascouns comuna de gasconha" est inscrit à l'entrée de leur village : cela veut dire "Bascons, commune de Gascogne". Ils le savent sans le savoir, mais ces jeunes ont une véritable culture de village landais.

Ils loupent NCIS enquêtes spéciales (Thalassa, aussi, parfois...) tous les vendredis soirs depuis quelques temps.

Ils arrivent frigorifiés, repartent réfrigérés et le ventre vide.

Mais ils peuvent rejoindre leurs parents avec l'esprit heureux de ceux qui sentent que tout ça, ça peut donner un magnifique résultat.

18 jeunes qui se fédèrent autour d'un projet.

L'objectif : coloniser leur village avec leurs envies de bouger.

 

Coloniser leur village, sous quelle forme ?

Un festival. Nommons-le ainsi. Nous aviserons lorsque nous confirmerons son baptême public.

 

Quel festival ?

Celui de nos envies, celui qui saura se faire l'écho de nos préoccupations. Disons qu'il portera les arts, de la rue sans doute, de la musique certainement, du coeur, ça, c'est sûr.

Il dira bien d'autres choses, ce festival. Et ce sera d'ailleurs le gros de notre travail que de construire un événement cohérent qui porte nos messages de façon harmonieuse.

 

Vous avez dit "messages": quelle horreur ! Vous ne songeriez pas à embarquer des jeunes en politique ?!!!

Si "politikè" veut bien être le synonyme de "l'organisation de la cité", alors, oui, nous sommes en pleine politique !!! Participer de plain-pied à la vie de leur cité et lui donner leur touche, une fois dans l'année et pour le plus grand nombre d'années possible, oui, c'est ça l'intention en question.

Quant à prôner une idéologie, quelle qu'elle soit, c'est exclus.

 

Alors, ces messages, c'est quoi ?

Nous voulons que ce festival soit communautaire, au sens large du terme :

Faire participer sans distinction ceux qui le voudront, directement ou indirectement. Proposer un événement qui ne sélectionne ni âge, ni catégorie sociale. Des générations qui se rencontrent et font ensemble.

Prendre soin de notre environnement et montrer notre attachement à notre terre landaise ; donc décliner tout ce qui pourra aller dans ce sens.

Montrer nos trésors, de culture et de patrimoine, que l'habitude endort dans notre regard.

Fonctionner par réseau, par partenariat, par échange de bons procédés, donc tisser des liens avec ceux qui nous entourent ou nous ressemblent et acceptent d’unir leur énergie à la nôtre.

 

Plus précis, vous avez ?

Bien sûr ! Sauf qu'on n'arrive pas à réfléchir et à parler en même temps ! Nous pourrions déjà annoncer que nous allons utiliser tous les points clés du village, le temps d'un week-end, mais nous préférons rester concentrés et continuer à bosser. Nous vous dirons ça quand le levain sera prêt !

Ce que nous pouvons affirmer, c’est la formidable ouverture du conseil municipal de Bascons, qui a ouvert sa porte d’un seul pan à la proposition de principe de Trajectoires. Ainsi que son soutien logistique pour mobiliser les jeunes du village puis accueillir les temps de travail en groupe.

Sans le conseil, aucun d’entre nous n’aurait rien pu commencer.

Ce que nous ne manquerons pas d’ajouter, c’est la confiance que nous ont accordée les parents des jeunes concernés. Sans leur coopération du vendredi, pas de rencontre, pas de lancement de projet !

 

De l’envie à l’action, c’est possible comment, de faire que les choses marchent ?

Rester soudés, conjuguer le « ET si ?... » à la place du « oui, mais », ranger son égo pour entendre celui de l’autre, accepter de croire, comme on met un moteur en marche et penser au principal carburant : le bonheur de vivre l’aboutissement.

 

" bascouns comuna de gasconha", affaire à suivre au fil de l'eau !

 

Publié dans Tenden Hardit 2010

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Bambi 12/03/2010 23:27



Vivement le début de festival !
Il me tarde de voir tout ce que Trajectoires, Bascons et surtout les jeunes préparent !
Tenez nous au courant ! 



Trajectoires 15/03/2010 12:35


 Compte sur nous, c'est pour bientôt !


Les Déboussolés 16/12/2009 09:58


Et c'est repartie pour une nouvelle aventure !!!!
Bon courage à tous !!!