La série : faire la fête en Europe avec les déboussolés. Amsterdam et la fête de la Reine.

Publié le par Trajectoires

Le  journal    OFF

Numéro 1                                                   13 juillet 2009

 

 

Les Déboussolés, ce sont des voyageurs impénitents. Faire le tour de l’Europe, voir, photographier, filmer, nous raconter : c’est leur truc.

Ils ont offert au Journal OFF une chronique pour chaque numéro : les fêtes en Europe.

Fenêtre ouverte sur le monde, récits qui font écho à nos fêtes de la Madeleine.

Aujourd’hui, la 1ère diffusion : Amsterdam.

 

Consultez la version imagée sur leur blog :  http://www.les-deboussoles.com/

 

 

Une vague orange submerge la ville. Elle inonde chaque ruelle, envahit les canaux …

 

Non, ce n’est pas la bande annonce d’un film catastrophe, mais bien la description de la marée humaine qui prend possession d’Amsterdam le 30 avril.

 

Chaque année à cette date, la capitale hollandaise organise la plus grosse fête d’Europe. Imaginez : plus de 2 millions de personnes habillées en orange, qui dansent dans les rues au rythme des centaines de groupes de musique et de DJ qui investissent les ponts, les trottoirs et … les péniches !

 

Mais que célèbre donc cette population en délire ?

Les Hollandais fêtent l’anniversaire de leur reine Béatrix (même si la date est en fait celle de la naissance de la précédente reine, Juliana). L’idée de proposer une grande fête en l’honneur de la reine date de 1885. Cette initiative était un moyen pour la famille royale de renforcer le lien national.

 

Les festivités débutent la veille au soir avec les premiers groupes de musique et des feux d’artifices. Puis, le lendemain matin, les habitants amoncellent des centaines d’objets sur les trottoirs lors d’un gigantesque vide-grenier. Les emplacements sont réservés depuis plusieurs jours et marqués au sol à la craie ou au ruban adhésif.

 

Puis, peu à peu la fête se répand partout : des scènes immenses sur les places, des concerts à tous les coins de rue, des DJ perchés sur des balcons, des péniches bondées et colorées, des drapeaux, des visages hilares et maquillés, de la bière, des enfants qui chantent ou proposent de petits jeux pour se faire quelques sous (c’est la tradition !) …

 

À 21h30 pétantes, la fête s’arrête net. Les fêtards rentrent sagement chez eux, laissant la place à un autre ballet, celui des agents d’entretien.

 

Retrouvez des photos et des vidéos sur le blog des Déboussolés 

 

Publié dans Bodéga 2009

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Armando 30/07/2009 22:15

Je ne connaissais pas du tout ; ça donne envie d'aller voir.Très bonne idée ces reportages, je vais suivre de près !(Comment être sûr d'avoir tous les exemplaires du jurnal papier SVP ? Possible par mail ?)

Odile 31/07/2009 11:53


Oui, Armando, c'est possible par mail. Pour peu que vous puissiez ouvrir un fichier pdf et que vous me donniez votre adresse mail, le tour est joué.
Notre journal Off était distribué sur la place des arènes, de la mairie, et dans quelques points du centre : une débrouille pour la diffusion qui, en effet, ne vous garantit pas une réception
systématique.
Merci pour votre fidélité, à très bientôt sur trajectoires@neuf.fr